Une terre sans abeilles ! (documentaire)

Coordonné par le CFSI et mis en œuvre par le réseau ALIMENTERRE, le festival ALIMENTERRE est organisé chaque année du 15 octobre au 30 novembre. Il a pour ambition l’appropriation par les citoyens des enjeux alimentaires du local au global afin qu’ils contribuent à la construction de systèmes alimentaires durables et solidaires et au droit à l’alimentation. 

SYNOPSIS 

Une terre sans abeilles ? / Elsa Putelat, Nicolas Dupuis / Ekla Production, Ushuaïa TV, ViàOccitanie, avec le soutien de la région Occitanie, en partenariat avec le CNC et de Toulouse Métropole / 2021 / 55’ / Français, anglais 

Disparition des abeilles, biodiversité, alternatives, artificialisation des sols, développement durable, économie locale, souveraineté alimentaire 

Belgique, Bolivie, Cambodge, Chine, Colombie, Equateur, Etats-Unis, France 

Les alertes et alarmes sont nombreuses. On sait aujourd’hui que les abeilles sont menacées partout dans le monde. En France, 56 millions d’abeilles meurent chaque jour. Quelles sont les solutions envisagées ? Comment l’être humain répond-il à cette situation ? 

Les réponses sont diverses. Certaines sont ubuesques, futuristes, d’autres innovantes, d’autres encore sont solidaires et collectives. Partons pour un tour du monde à la rencontre de divers acteurs et à la découverte des solutions envisagées. De l’Amérique à l’Asie, en passant par l’Europe, derrière les réponses apportées, se dessine le monde de demain.

INTENTION du documentaire

4 millions de tonnes de pesticides sont déversées chaque année sur les surfaces agricoles et 85 % des insectes ont disparu. 

Les abeilles pollinisent depuis 100 millions d’années les champs et les arbres. Elles sont aujourd’hui menacées comme en témoignent de nombreux apiculteurs à travers le monde. 

Quels sont les maux qui déciment les abeilles et l’ensemble des pollinisateurs ? Est-il encore possible d’arrêter l’effondrement ou aurons-nous un monde sans abeilles ? 

Cette partie va faire témoigner plusieurs apiculteurs en France, au Cambodge et en Amérique latine. Tous expliquent la disparition des abeilles par les pesticides pulvérisés sur les cultures agricoles. 

Les fondements scientifiques de la responsabilité des pesticides 

00:10:39 à 00:20:06 

Cette partie fait résonner les interventions d’un scientifique du CNRS, d’un représentant des apiculteurs d’Occitanie et d’une chercheuse chez BAYER sur la responsabilité des pesticides et insecticides dans la disparition des abeilles depuis 25 ans. Une voix off présente les différentes familles de pesticides et les nouveaux venus (les néonicotinoïdes), plus virulents que jamais. 

Les abeilles sont nécessaires à la production agricole 

00:20:06 à 00:29:54 

En Colombie, une productrice de café et un producteur de miel expliquent que le travail de pollinisation fait par les abeilles est nécessaire à la production de nourriture. Elles sont un gain pour les paysans. 

En France, un biologiste du CNRS nous montre par une expérience scientifique que les abeilles peuvent augmenter jusqu’à 40 % le rendement d’un champ de tournesol. 

Comment polliniser dans les endroits où les abeilles tombent comme des mouches ? 

00:29:54 à 00:38:15 

En Californie, pour polliniser les champs d’amandiers plein de pesticides, des camions entiers amènent des ruches de tout le pays. Avec le soutien financier des firmes de l’agrochimie, ce déplacement de ruches cause la mort de milliers d’abeilles. 

Au Sichuan, la disparition des abeilles est déjà une réalité et la pollinisation se fait à la main. 

Une prise de conscience mondiale mais un manque de réaction politique 

00:38:15 à 00:48:00 

Rappelant le besoin des pollinisateurs pour nous nourrir, les chercheurs estiment que les décideurs politiques doivent maintenant prendre leur responsabilité. 

Les travaux de l’Union européenne et de la France sur les néonicotinoïdes sont rappelés. Le problème est que l’industrie des pesticides sape les efforts de régulation grâce à ses lobbys qui défendent leurs intérêts économiques. Des députés européens et des spécialistes des multinationales expliquent ces mécanismes. 

La technologie

La technologie peut-elle remplacer les abeilles ? 

00:48 :00 à 00:51:40 

Les grands groupes investissent dans des solutions technologiques pour remplacer les abeilles : des robots, des drones, des projections mécaniques de pollens dans les fleurs, ou encore la création d’abeilles génétiquement modifiés pour résister aux pesticides. Est-ce vraiment une solution ? 

Conclusion : la mobilisation continue partout dans le monde 

00:51:40 à 00:53:40 

Les citoyens se mobilisent. Apiculteurs et agriculteurs apprennent à travailler ensemble pour polliniser les cultures et éviter d’utiliser les pesticides. On créée des conservatoires d’abeilles endémiques et on propose des enseignements d’apiculture. 

Partout les objectifs sont les mêmes : sensibiliser, partager, transmettre, changer de modèle, agir, pour ne pas avoir une terre sans abeilles.

pastedGraphic.png

L'événement est terminé.

Pas d'événement actuellement programmé.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

We use cookies to ensure that we give you the best experience on our website.